lendemain

lendemain [ lɑ̃dmɛ̃ ] n. m.
• v. 1300; l'endemain XIIe; de demain
1Jour qui suit immédiatement celui dont il est question (cf. Le jour d'après). demain. Le lendemain matin. La journée du lendemain. La pilule du lendemain. Remettre au lendemain ( procrastination) . PROV. Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même. Loc. Du jour au lendemain : en très peu de temps. Il a changé d'avis du jour au lendemain.
Par ext. 1. avenir. Penser, songer au lendemain. Sans lendemain : éphémère. Une aventure sans lendemain. « Point de lendemain », nouvelle de Vivant Denon. « Des lendemains qui chantent » (G. Péri) :un avenir heureux (slogan communiste).
2Jour qui suit immédiatement (un événement, un fait). Le lendemain de Noël. Au lendemain de la victoire. La tristesse des lendemains de fêtes.
Par ext. Temps qui suit de très près (un événement). Au lendemain de son mariage; de la guerre.
3Fig. conséquence, suite. Cette affaire a eu d'heureux lendemains.
⊗ CONTR. Veille.

lendemain nom masculin (pour l'endemain, de en et demain) Le jour qui suit immédiatement celui dont on parle, situé dans le passé ou le futur : Il avait différé jusqu'au lendemain la décision à prendre. Avenir plus ou moins immédiat : Songer au lendemain.lendemain (citations) nom masculin (pour l'endemain, de en et demain) Henri Michaux Namur 1899-Paris 1984 En pays jeune, les lendemains vendent des surlendemains. Tranches de savoir Cercle des Arts Henry Millon de Montherlant Paris 1895-Paris 1972 Académie française, 1960 Il faut toujours tout remettre au lendemain. Le Cardinal d'Espagne, II, 2, la reine Gallimard Bible Ne vous inquiétez donc pas du lendemain : demain s'inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine. Évangile selon saint Matthieu, VI, 34 lendemain (expressions) nom masculin (pour l'endemain, de en et demain) Du jour au lendemain, dans un intervalle de temps très court : Changer d'opinion du jour au lendemain. Sans lendemain, qui n'a pas de suite, d'avenir. ● lendemain (synonymes) nom masculin (pour l'endemain, de en et demain) Avenir plus ou moins immédiat
Synonymes :

lendemain
n. m.
d1./d Jour qui suit le jour considéré.
Prov. Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qui peut être fait le jour même.
d2./d Le lendemain: l'avenir. Songer au lendemain.
d3./d Loc. Du jour au lendemain: très vite, en très peu de temps.
|| Fig. Sans lendemain: sans prolongement, sans suite. Un bonheur sans lendemain.

⇒LENDEMAIN, subst. masc.
A. — Jour qui suit immédiatement celui dont on parle, que celui-ci soit situé à un moment du passé ou du futur.
1. [Gén. en fonction de compl. circ. de temps]
a) [Empl. seul] Elle l'engage à l'aller voir le lendemain et à revenir lui en donner des nouvelles le soir (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, 1797, p. 1684). Il attendit, le lendemain et le surlendemain. Personne (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1501) :
1. Et, un soir, comme maman partait le lendemain pour Combray, où elle allait assister dans sa dernière maladie une sœur de sa mère (...), je lui avais annoncé qu'irrévocablement j'étais décidé à ne pas épouser Albertine et allais cesser prochainement de la voir.
PROUST, Sodome, 1922, p. 1112.
Remettre qqc. au lendemain. François de Sales (...) intercéda pour que l'exécution fût remise au lendemain (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 270).
♦ [P. allus. au proverbe : Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qui peut être fait le jour même] Comme on dit dans mon pays « Il ne faut jamais remettre au lendemain... » (CAMUS, Peste, 1947, p. 1250).
Du jour au lendemain. Dans un délai très court, immédiatement. Ce changement s'opéra du jour au lendemain et fut radical (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 243).
b) [Introduisant un compl.]
Vx ou littér. Le lendemain que + verbe au passé simple ou à une forme composée de l'ind. Le jour suivant le jour où. Quand quittâtes-vous Avignon? — Le lendemain que vous me vîtes à la sérénade (BOREL, Champavert, 1833, p. 127).
[Avec un compl. prép. introduisant une ou plusieurs précisions dans le temps] Le lendemain à neuf heures et demie mon oncle vint dans ma chambre (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 218). Il pourrait être sur les lieux de l'accident, le lendemain à l'aube (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 192).
♦ [Avec ell. de la prép.] Le lendemain matin, je vois une petite figure soucieuse qui m'attend, collée aux vitres. Cette pauvre Luce, ses yeux verts sont pâlis d'anxiété! (COLETTE, Cl. école, 1900, p. 174).
[Avec le nom d'un jour de la semaine en appos.] Le lendemain jeudi, on partit dans la matinée, pour aller chez Lamontette (RESTIF DE LA BRET., M. Nicolas, 1796, p. 173). Le lendemain vendredi 4 juin il y eut assemblée de commerce chez M. de Villèle (CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 239).
2. [Plus rarement et littér., en fonction de suj. ou de compl. d'obj.] La nuit, employée ainsi à promener une femme, tue d'avance le lendemain (MICHELET, Peuple, 1846, p. 287) :
2. Malheureusement le lendemain n'était pas cette journée extérieure et vaste que j'avais attendue dans la fièvre. Quand il était fini, ma paresse et ma lutte pénible contre certains obstacles internes avaient simplement duré vingt-quatre heures de plus.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 580.
B. — P. anal.
1. Journée qui suit de vingt-quatre heures un événement. Précaution que j'avais soin de prendre dès le lendemain de mon arrivée à Cériane (JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 169) :
3. Le lendemain de l'exécution, il était nuit, mais une nuit des tropiques, une belle nuit claire et transparente, inondée de la molle clarté de la lune.
SUE, Atar-Gull, 1831, p. 25.
En partic. Lendemain de fête. Il y avait des voisins invités pour ce lendemain de fête (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p. 618).
Proverbe. Il n'y a pas de bonne fête sans lendemain. Une bonne fête doit se continuer le jour suivant (d'apr. Ac.).
♦ [Pour évoquer le contraste, les désagréments qui suivent une fête] Lendemain de fête. Les jours de fête, je le sais, ont de trop tristes lendemains (FLAUB., Corresp., 1852, p. 22). Ils ont des têtes « de lendemain de noce », dit Mme Paulin (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 78) :
4. Nous avons retrouvé Paris, au soir du 1er janvier, dans toute la vacuité morne d'un lendemain de réveillon, les rues vides sous la pluie, les cafés somnolents.
LARBAUD, Journal, 1935, p. 347.
[Dans une compar.] Elle [la philosophie] le laissait aussi désemparé qu'un lendemain d'ivresse (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 238).
[Le suj. désigne une chose ou une pers.] Être triste comme un lendemain de fête. Être triste, ennuyeux comme le dégrisement, l'abattement qui suit l'exaltation d'une fête. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. Moment plus ou moins précis dans le temps qui suit un événement. Pour un lendemain de Marignan (MICHELET, Journal, 1857, p. 370). La Révolution, même à son lendemain, était encore trop orageuse et trop volcanique pour offrir un fauteuil stable et commode à un moraliste dilettante (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 3, 1862, p. 240).
Au lendemain de + subst. Il eût fallu que Victor Hugo meure vers 1844, 45, au lendemain des Burgraves (VERLAINE, Œuvres compl., t. 4, Mém. veuf, 1886, p. 257) :
5. La vie (...) ne m'avait pas dit au lendemain de la mort d'Albertine : « Sois un autre », mais, par des changements trop imperceptibles pour me permettre de me rendre compte du fait même du changement, avait presque tout renouvelé en moi...
PROUST, Fugit., 1922, p. 642.
3. Période de temps qui se situe dans un avenir plus ou moins immédiat. Synon. avenir, futur.
a) Au sing. Penser, songer au lendemain; prévoir le lendemain. Le lendemain n'existait pas, elle vivait en oiseau, sûre de manger, prête à coucher sur la première branche venue (ZOLA, Nana, 1880, p. 1357). Il est doux d'entamer, par le temps qui court, un lendemain chargé d'un imprévu qui pèse (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 162).
Le lendemain de qqc. Le devenir de quelque chose. Qu'il [le malade] sente entre lui et ce qu'il voulait faire le voile s'épaissir; qu'il sente la veille et le lendemain de sa pensée lui échapper (...), vous aurez le supplice de Charles (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 390).
Le lendemain de qqn. Le devenir de quelqu'un. Il est avare de son lendemain. La vie, après tout, ne se résume-t-elle pas dans cette formule de paradoxe : la conservation du futur? (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 107).
Ne pas avoir de lendemain. Ne pas avoir d'avenir. Comme il [l'abbé Raynal] avait 77 ans et pas de lendemain, ses amis lui avaient fait faire, pour fin de carrière, une désastreuse campagne (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 11, 1868, p. 330).
Du lendemain. De l'avenir :
6. ... on achevait de l'imprimer [la Satyre Ménippée] à Tours quand cette entrée [de Henri IV à Paris] eut lieu, elle partit sur le temps; ce fut une pièce du lendemain [it. ds le texte], les hommes de la Ménippée sont des hommes du lendemain [it. ds le texte].
SAINTE-BEUVE, Portr. littér., t. 3, 1846, p. 382.
b) Au plur. Ce calme déclin d'une journée soucieuse menant à des lendemains plus sereins (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 279).
[P. allus. à l'expr. empl. par Gabriel Péri dans la lettre d'adieu écrite à sa femme avant d'être fusillé par les Allemands en 1941 : Je vais tout à l'heure préparer les lendemains qui chantent, pour exprimer dans le contexte d'une idéologie communiste, révolutionnaire, ironiquement ou non, les temps meilleurs de liberté et de justice] Dans le bouleversement de la libération, les lendemains pourraient chanter enfin (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 164) :
7. Car il n'était pas entendu que les « lendemains qui chantent » seraient ce long hululement qui monte de la Caspienne à la mer Blanche, et que leur chant serait le chant des bagnards.
MALRAUX, Conquér., 1949, postf., p. 174.
4. Souvent au plur. Ce qui résulte d'un fait; conséquences, répercussions. Cette affaire a eu d'heureux lendemains (Ac. 1935). Vous jouez du vice, et si vous vous arrêtez au jeu c'est crainte des lendemains funestes (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 225).
Sans lendemain(s). Éphémère, sans effet. Un roman d'Ann Radcliffe ou de Ducray-Duminil, sans portée, sans lendemain, et sans avenir (HUGO, Corresp., 1862, p. 418). Amour sans mystère, sans épaisseur, sans horizon. Sans lendemains (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1191).
Ne pas avoir de lendemain. Être sans effet, ne pas avoir de suite. La célébrité n'est que la gloire du jour; elle n'a pas de lendemain (LAMART., Confid., 1849, p. 2).
Prononc. et Orth. : []. MARTINET-WALTER 1973 7/17 : [] (par assimilation de [d] à
). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1292 (doc. Arch. nat. ds GDF. Compl. : li seconz landemain de l'Assumpcion); fin XVe s. le lendemain que « le lendemain du jour où » (COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, III, X, [1472] t. 1, p. 234); 2. av. 1544 désigne le temps à venir (C. MAROT, éd. La Haye, 1731, t. 4, p. 344, Prière après le repas : avoir souci du lendemain); 3. désigne une période future très proche d'un événement (FUR. : mariage... dont on se repent quelquefois le lendemain). Issu par agglutination de l'art., de l'endemain « le jour suivant » (ca 1140 G. GAIMAR, Engleis, éd. A. Bell, 318; v. aussi T.-L. s.v. endemain), endemain étant composé de la prép. en et de demain. Fréq. abs. littér. : 9 970. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 13 779, b) 17 282; XXe s. : a) 15 436, b) 12 099. Bbg. GALET (Y.). Les Corrélations verbo-adv. au niveau de la phrase complexe en fr. class. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 338, 340. - HUG (M.). Le Syst. log. des circ. de temps. In : Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec, 1976, t. 1, pp. 1102-1104. - RINGENSON (K.). La Veille — à la veille de — au lendemain de. St. neophilol. 1938/39, t. 11, pp. 215-236.

lendemain [lɑ̃dmɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1292; endemain, l'endemain, XIIe; comp. de en, et demain.
1 Jour qui suit immédiatement celui dont il est question. → Le jour d'après, le jour suivant. || Ils arrivèrent (cit. 10) le lendemain. || Le lendemain était jour de marché (→ Bourg, cit. 1). || Le lendemain matin, le lendemain soir, le lendemain à midi (→ Guilleret, cit. 2; huissier, cit. 8). || La journée du lendemain (→ Caractère, cit. 6; intercaler, cit. 2). || Les événements du lendemain. || Partir dès le lendemain (→ Essayer, cit. 24).Remettre au lendemain (→ Ingénier, cit. 3). — ☑ Prov. Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même.Qui remet au lendemain trouve malheur en chemin.
1 (…) sitôt qu'il se sentait pressé d'une objection imprévue, il la remettait au lendemain, disant que je sortais du sujet présent.
Rousseau, les Confessions, II.
2 Le lendemain, — car il ne vivait que de lendemains en lendemains, il n'y avait, pour ainsi dire, plus d'aujourd'hui pour lui, — le lendemain, il ne trouva personne au Luxembourg (…)
Hugo, les Misérables, III, VI, IX.
Loc. Du jour au lendemain : en très peu de temps. || Cela peut changer du jour au lendemain.
3 Nous cherchons très sérieusement, votre mère et moi, à la bien établir (votre sœur); mais cela ne se trouve pas du jour au lendemain.
Racine, Lettres, 184, 1er août 1698.
Par métaphore ou fig. Avenir. || Penser, songer au lendemain. || Prévoir le lendemain. || Le souci du lendemain (→ Chaque, cit. 1). || L'incertitude (cit. 7) des lendemains. || Garder (cit. 31) qqch. pour le lendemain. || Un jour sans lendemain.
4 Je suis, mon Belleau, celui
Qui veut vivre ce jourd'hui.
L'homme ne saurait connaître
Si un lendemain doit être.
Ronsard, 4e livre des Odes, Ode XXIII.
5 Le misérable a prononcé lui-même son arrêt : un jour sans lendemain !
Balzac, les Chouans, Pl., t. VII, p. 925.
6 Les hommes de génie n'ont jamais que le lendemain, mais ils l'ont toujours.
Hugo, Post-Scriptum de ma vie, Tas de pierres, IV.
7 Moins prudents, par exemple, puisqu'ils n'avaient plus de lendemains à ménager, ils osaient causer, là, sur leur banc d'amoureux, ce que jamais ils n'avaient fait encore.
Loti, Ramuntcho, I, XXV.
8 L'homme qui projette songe au lendemain et au lendemain du lendemain, il en vient à esquisser le plan de son existence entière et à sacrifier chaque détail, c'est-à-dire chaque instant, à l'ordre de l'ensemble.
Sartre, Situations I, p. 168.
Loc. « Des lendemains qui chantent » (Gabriel Péri) : un avenir heureux (pour le peuple, après la révolution sociale).Par calembour. || Des lendemains qui déchantent.
2 (Déb. XVe). Jour qui suit immédiatement (un événement, un fait). || Le lendemain de son arrivée (Académie). || Dès le lendemain, au lendemain même de ces événements. || Un lendemain de bataille, de terreur (→ Épicurisme, cit. 2). || La tristesse des lendemains de fêtes (→ Attrister, cit. 7). — ☑ Prov. Il n'y a pas de bonne fête sans lendemain, proverbe que l'on évoque soit pour inviter à prolonger les réjouissances, soit au contraire, pour en souligner, avec ironie ou amertume, les suites désagréables.
L'avenir (de qqch.). || Point de lendemain, œuvre de Vivant Denon (1777).
9 Il venait d'apprécier cette saveur nouvelle d'un lendemain de soûlerie.
P. Mac Orlan, Quai des brumes, VIII.
Vx. || Le lendemain que : le lendemain du jour où.
10 (…) le lendemain que vous m'avez écrit (…)
Mme de Sévigné, 376, 29 janv. 1674.
(Mil. XVIe). Par ext. Temps qui suit de très près un événement (→ Gâter, cit. 7). || Au lendemain de son mariage (→ Fleuron, cit. 3). || Au lendemain de la guerre. || Une aventure, un bonheur fugitif (cit. 12), sans lendemain.
3 Fig. (au plur.). Suite. || Cette affaire a eu d'heureux lendemains (Académie). || Les sombres lendemains d'une aventure. Conséquence.
CONTR. Veille.
COMP. Surlendemain.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lendemain — Lendemain …   Wikipédia en Français

  • lendemain — Lendemain, ab Inde mane. Le lendemain, Postridie. Le lendemain au matin, Postero mane, Postera die, Luce postera. Virgil. lib. 4. AEneid. Differer au lendemain, In crastinum differre. Le lendemain de ce jour là, Postridie eius diei Caesar, etc.… …   Thresor de la langue françoyse

  • lendemain — Lendemain. s. m. Le jour suivant, le jour d aprés. Ils partirent le lendemain. on l a remis au lendemain. le lendemain de ses nopces. le lendemain des festes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Lendemain — (franz., spr. langd mäng), der folgende Tag, besonders der nach der Hochzeit, Nachfeier …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lendemain — (frz., spr. langd mäng), der folgende Tag, insbes. der Tag nach der Hochzeit; Nachfeier …   Kleines Konversations-Lexikon

  • lendemain — (lan de min) s. m. Le jour qui suit celui dont on parle. •   Sans inquiétude, sans souci pour le lendemain, MASS. Prof. rel. 3. •   Le lendemain mêmes enchantements, Mêmes festins, pareille sérénade ; Et le plaisir fut un peu moins piquant ; Le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LENDEMAIN — s. m. Le jour qui a suivi ou qui suivra celui dont on parle. Ils partirent le lendemain. On l a remis au lendemain. Différer jusqu au lendemain. Le lendemain de ses noces. Le lendemain des fêtes. Il ne faut jamais remettre une bonne action au… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LENDEMAIN — n. m. Le jour qui a suivi ou qui suivra celui dont on parle. Ils partirent le lendemain. Différer jusqu’au lendemain. Le lendemain de son arrivée. Il arrivera pour chacun de nous un jour qui n’aura pas de lendemain. Personne n’est assuré du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • lendemain — nm. : land(e)man (Morzine, Cordon, Saxel | Giettaz.215b, Notre Dame Be.214b, St Nicolas Cha., St Pancrace), lêd(e)man (Albanais.001b, Annecy.003b, Balme Si., Leschaux | Compôte Bauges, Table, Thoiry, Viviers Lac), lêdèman (Billième, Montagny… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Lendemain de veille — Very Bad Trip Very Bad Trip Logo original du film Titre original The Hangover Titre québécois Lendemain de veille Réalisation …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.